12-12-2017
# Blagounette.com # blagues & blagounettes
Accueil Blagounette.com ! arrow Blagues sur les vieux arrow Un vieil explorateur est convié...

Menu principal
Accueil Blagounette.com !
Blagues féministes
Blagues gore
Blagues insolites
Blagues machos
Blagues nulles
Blagues sur la politique
Blagues sur la police l'armée
Blagues sur le mariage
Blagues sur le sexe
Blagues sur les belges
Blagues sur les belles mères
Blagues sur les blondes
Blagues sur les célébrités
Blagues sur les enfants
Blagues sur les étudiants
Blagues sur les fous
Blagues sur les métiers
Blagues sur les vieux
Blagues sur les voitures
Blagues sur l'alcool
Blagues l'informatique internet
Anniversaire
Combles
Devinettes
Humour noir
Monsieur madame
Ta mère
Toto
Vannes
Un vieil explorateur est convié...
Appréciation des utilisateurs: / 1
FaibleMeilleur 

 

Un vieil explorateur est convié à une soirée chez la comtesse de Mormoilneux. Après le dîner, celle-ci lui demande de raconter une de ses expéditions. Le vieux commence (voix chevrotante) :
- Je marchais au milieu de la jungle avec mes dix porteurs depuis plusieurs jours. Tout à coup, les oiseaux et les singes se sont tus, il s'est fait un grand silence, et nous avons entendu un rugissement tout près de nous !
L'assistance, captivée :
- Oooh ! et alors ?
- Alors, nous nous sommes arrêtés. Nous avons alors vu les buissons s'écarter, dix mètres devant, et un ÉNORME lion en surgir, l'air affamé
- Oooh ! et alors ?
- Alors il nous a regardés, et s'est léché les babines ! A ce moment, tous mes porteurs se sont enfuis en courant, me laissant sans aide et sans guide, seul face au fauve !
- Aaah ! et alors ?
- Alors, j'avais heureusement gardé mon fusil avec moi. Je l'ai épaulé, j'ai visé le lion... et mon fusil s'est enrayé !
- Aaah ! et alors ?
- Alors, j'ai dégainé mon revolver, et j'ai tiré en direction du lion !
Mais ce putain de revolver s'est lui aussi enrayé !
- Oooh ! et alors ?
- Alors, je n'ai plus eu d'autre choix que de sortir mon Opinel, et de me préparer à un corps à corps avec le lion ! Celui-ci s'est alors avancé vers moi en grondant, et il s'est arrêté à deux mètres, et il a poussé un énorme rugissement, comme ça (et le vieux imite le rugissement) : RRRAAAAAOOOOOUHUMMMMMMMFFFF !!!!!
- HIIII ! ET ALORS ?
- Ben, fait le vieux, penaud, je crois que j'ai chié dans mon froc !
Un silence gêné s'établit. Fort civile, la maîtresse de maison tente de rattraper le coup :
- Hum, eh bien, après tout, compte tenu des circonstances extrêmes, n'est ce pas, c'était peut être compréhensible que vous vous laissiez aller, non ?
- Non, non, explique le vieux, c'est maintenant, là, en faisant RRRAAAAAOOOOOUHUMMMMMMMFFFF, que j'ai chié dans mon froc.

 

Top!